Quel type de père veux-tu être ?

Je me suis souvent posé cette question.

Le premier réflexe est de regarder dans son vécu,  son père,  ses frères,  ses oncles et ses potes… On essaye de voir comment eux élèvent leurs enfants. Et bien-entendu, on porte forcément un jugement sur le résultat (Et oui ! c’est humain après tout !)

Le papa gâteau :

Il est fort probable qu’après la naissance vous vous transformiez en ce type…(moi le premier)

On en connait tous au moins un. C’est le style « elle est pas belle ma fille (ou mon fils) ».

Ce spécimen est tellement fière de sa progéniture qu’il est en pleine béatitude à la moindre tache de gerbe qui aurait la forme du brésil.

« T’as entendu ? Il a dis gagapopo!! »

MAIS QUOI ? Euh je parle pas le bébé moi hein !!!

D’ici quelques années, à la moindre bétise, elle se précipite vers papa qui, lui, ne la grondera pas.

Est-ce une bonne chose pour l’enfant ? faut voir…

est-ce que dans 15 ans, quand le gamin lui crachera dessus parce qu’il a pas eu de PS3 avec Call Of Duty 8 (Ou le dernier Sing Star), il sera toujours aussi fière le bonhomme ?

Je m’en vais lui apprendre la gratitude à ce p’tit con…

Le bourreau de travail :

Parmi les choses qui sont passé dans l’inconscient collectif, « l’homme doit ramener l’argent du foyer » (Connerie).

Ça fait un peu « Charles Ingales » quand même ! « Chérie ! Je vais couper du bois ! Occupe toi bien de nos enfants ! ».

C’est juste réduire le père à une espèce de porte-feuille ambulant… mais bon, bien obligé de bouffer.

Quand on a pas la chance d’avoir un salaire à 5 chiffres, pas le choix, faut avoir plusieurs sources de revenu. Et oui ! Un gamin ça coûte cher !

Sauf qu’on aimerai tous les voir grandir nos bambins, ce lever sur leurs 2 jambes, dire « papa » pour la première fois…

Le militaire :

Celui-là est un peu moins répandu.

Il instaure des règles strictes dans sa famille, biensur, pour le bien de ses enfants.

6h30 : levé, toilette.

7h00 : déjeuné et révision rapide

8h00 : école

…etc

C’est important pour un enfant d’avoir un cadre dans lequel se former à la vie. La vie réelle c’est pas hollywood.

La vie ne nous confronte pas forcément au meilleur.Il leur faut apprendre ce à quoi ils seront confronté durant leurs vie d’adulte.

Cela fait d’eux des gens responsables et bien préparé.

Mais est-il si bénéfique d’apprendre tous cela par la frustration et les contraintes d’une vie trop bien réglée ?

Finalement

S’il y a un point commun à tout ce beau monde, c’est qu’ils essayent de faire de leur mieux.

On aimerait tous trouver un mode d’emploi pour bébé mais malheureusement, il n’en existe pas…

C’est une lourde tache qui nous tombe sur les épaules mais que nous acceptons (la plupart du temps) volontiers.

On fera tous des erreurs et on aura tous des moments de découragement mais tout le travail et l’amour que l’on donnera nous reviendra 10 fois.

P.S.: Je suis un futur père. Je ne pense pas du tout avoir la science infuse. J’aimerai juste être le meilleur père possible.

Une chose est sûre : même si on apprend des erreurs des autres, rien ne nous empêche de les faire nous aussi ou même d’en faire d’autres.

On peut juste espérer faire le mieux possible…

Pour aller plus loin

Le livre des pères formidables : Pour être le meilleur dans tous les domaines
de Michael Heatley
Guide du jeune père en BD
de Goupil

Comments

Commentaires Facebook

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Rien que le fait d’émettre une réflexion sur l’état d’être papa fait que tu seras un papa formidable…Ton blog est génial, il incite à s’interroger sur le rôle du père et sa position dans le foyer, celui ci ayant évolué ces dernières années…TU es un chef

  2. moi je sais que tu seras le meilleur papa du monde ! je t’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge