L’isolement des mères au foyer

Femme-au-foyer

Aujourd’hui, je vous parle du « plus beau métier du monde« …

Être mère au foyer.

Évidement, je ne le suis pas.
Je suis le papa qui travaille comme il y en a beaucoup.

C’est vrai que je vois les choses de l’extérieur.
Cela ne veut pas dire que je suis aveugle sur ce statut particulier de M.A.F.
En fait, j’aimerais qu’on soit tout les deux à la maison pour que les choses soit plus simples.

Alors on dit souvent « le plus beau métier du monde, c’est d’être maman ».
On oublie aussi de dire la difficulté de l’affaire et l’isolement des femmes au foyer.

Le cercle vicieux de la routine

Le quotidien d’une femme au foyer est un facteur d’isolement.
Après une vie « active », c’est un véritable choc de se retrouver seule à la maison.

Le quotidien, la routine de mère au foyer isole.
Tous les jours, réveiller ou être réveillé par les enfants.
Tous les jours les occuper, les nourrir, leur faire faire la sieste (pause), les changer…
Dans un « travail » en tant que tel, y a au moins une personne pour souligner un tout petit détail bien fait.

C’est ici que le cercle vicieux rentre en jeu.
Cet situation paraît dégradante.
La routine ne rend pas la situation plus fun.

La déprime s’installe progressivement, insidieusement.
On se renferme sur soi-même.
Il est de plus en plus difficile de sortir.
Les contacts sociaux se raréfient.

Et on finit par se sentir de plus en plus seule et déprimée

Pour éviter ce cercle vicieux, je te conseille de lire les conseils avisés de parents.fr

Ce que pense les autres

« Mère au foyer, c’est pas un métier !  » (ben voyons !)
« De toutes façons, elles ont que ça à foutre !  »
« Payé à rester à la maison pénard !  » (pénard ???)
« C’est un taf de femme ! »

A tous ces préjugés, je répondrai par une vidéo que j’ai adorée.
Elle est sortie sur youtube il y a quelques mois.

Je vous laisse apprécier :

 

Une dernière petite chose…

Après toute cette négativité, il y a quand même un gros point positif.
On a la chance de pouvoir voir ses enfants grandir, les voir évoluer, les guider dans leurs premiers pas.

Tout cela n’a pas de prix.
Alors oui, être parent n’est pas que du bonheur.
Mais s’en est un tellement immense…

Je tiens aussi juste à remercier ma femme, « Maman Trucs », de faire ce métier.
C’est vrai que je ne lui dis pas souvent mais je sais que ce qu’elle fait n’est pas si facile.
Et elle le fait très bien jusque là.

Et au fait, t’as une mère toi aussi.
Pense à lui dire merci car si tu es ce que tu es aujourd’hui, c’est en parti grâce à elle.

Alors merci maman…

Comments

Commentaires Facebook

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Hello Greg,

    Très intéressant ton article. Lorsque j’ai repris le boulot après mes 18 jours de congés de paternité (jumeaux) avec des horaires pas forcément évident (6h40-19h30). Au début je me disais « pfff pas de ménage, repas pas toujours prêt etc… ». Bah finalement je ne l’ai pas longtemps pensé… Mère au foyer est un métier à part entière, très difficile si la maman ou le papa (au foyer) le fait à fond.
    Et ceux qui pensent le contraire n’en ont pas conscience ou sont des c… !!!

  2. Merci pour cet article.

    Et le pîre c’est quand le conjoint te vois aussi comme une femme qui ne fout rien de ses journées … Si si ca existe. Il pensait que je me tournais les pouces pendant que lui allait au boulot … J’ai cette phrase qui reste gravé et qui m’a blessé a l’époque et que je ne lui pardonne pas « Je t’aiderais le jour ou t’iras bosser en attendant tu fous rien, t’as juste a t’occupé de la petite c’est tout ». J’allaitais (17 tétées par jour + celle de la nuit), me reposais certes quand je le pouvais, mais a côté je faisais les nuits (et encore aujourd’hui 2ans et demi après c’est toujours moi qui le fait même si je commence a 5h30) , le bain, le côté administratif, le menage, je jouais avec ma fille, je faisais a mangé .. mais c’est moi qui me tournait les pouces ^^

    Grosse source de conflit jusqu’au jour ou je l’ai laisser se débrouiller le samedi et dimanche matin, ou j’ai commencé a lui laisser faire les courses seul, ou je l’ai laissé se débrouiller tout seul avec notre fille pendant que je me prélassais le weekend ou que « je bossais » (auxiliaire parentale chez moi) et que lui était en repos .. Il a réfléchit a deux fois je crois … Il a fallut que je rale plus d’une fois quand je me levais au début, la petite n’avait pas eu de petit dej ou sa couche n’était pas changé pendant que monsieur lui était a son pc et n’avait pas trouvé 5 minute pour son rôle de père.

    Je te rassure quand même 4 mois après ca a changé, maintenant quand elle se lève après lui il lui fait direct son ptit dejeuner, il s’en occupe quand même de temps a autre et fait même le coucher avec moi chose qui n’était jamais arrivé en deux ans … Il aura suffit que je menace de le mettre dehors parce qu’avec ou sans lui y avait pas de différence et que je tombe enceinte aussi ^^ . Je regrette juste aujourd’hui qu’il ne prenne jamais de moment en tête a tête avec elle, genre l’emmener en balade rien qu’eux deux. J’adorerais ca pour eux deux. Parce que ma fille n’a limite pas connu son papa jusqu’à ses 10 mois, des qu’il la portait ou aller en voiture avec fallait que je sois la parce qu’elle hurlait la mort …

    Je reviens juste sur une phrase « Payée a rester a la maison » je n’étais pas payé et je n’avais le droit a rien, ca a été un choix durant la première année, mais je ne pensais pas que ca tournerait au fiasco que ce soit mon couple, ma vie sociale ou tout le reste.
    Et c’est bien souvent le soucis, Ce qui se passe avec les mamans, on ne nous dit pas que non seulement etre MAF c’est cool tu eleves tes enfants mais en plus ca te coupe de tout et tout le monde si tu ne fait pas gaffe. Je n’ai pas fait gaffe. Récemment j’ai compris que l’on me voyait depuis que j’avais été MAF comme une nana qui reste le c*l dans le canapé et qui ne bouge jamais comme a l’époque de ma dépression et des psy que j’ai vu.

    Aujourd’hui J’ai beau avoir une vie sociale, professionnelle, familiale, je le suis aperçue par certaines remarques que l’on me voyait toujours comme ça. On se soucie plus de mon ami parce que tu comprends lui travaille genre avec gros contrat et compagnie … J’ai eu le droit a « Tu sais y a pas que faire des bébés dans la vie » parce que je suis tombée enceinte au moment du changement d’implant, ce sera mon deuxième, j’ai eu le droit a « Toi et moi on est différente nan c’est vrai toi tu reste des journée entière dans ton canapé moi je peux pas » et tout un tas d’ineptie du genre … Quand ca vient d’inconnu tu te dis les gens sont des gros c*ns , quand ca vient du cercle familial c’est autre chose crois moi …

    • Bonjour Liine et merci pour ton commentaire.
      ça fait vraiment plaisir d’avoir des retours.

      « Mère au foyer » est un statut pourri.
      Enfin on se heurte à pas mal d’a priori.
      Et c’est difficile de faire changer ces a priori tant que les gens ne l’on pas vécu.

      Du coup, c’est ce que tu as fait pour ton homme.
      Le fait qu’il te remplace lui a mis une grosse tarte dans ses dents.
      Et il le fallait.

      « Mère au foyer », c’est plus qu’un travail.
      au foyer, ça veut dire dans la signification de base « qui entretient le feu de la maison ».

      Les gens ont peut-être oublié ça… Le foyer, c’est pas la maison ou l’appartement, c’est l’endroit ou l’on ressent la chaleur familiale.
      Rien que ça. C’est pas simple à créer et à maintenir.

      Oublie ces gens qui ne savent pas de quoi ils parlent.

      Pour ce qui est du reste, essaye de te reposer sur monsieur un peu. (j’ai dis essaye)
      Autre chose de très important, ne vous oubliez pas tout les deux.

      Avant d’être parents vous étiez des amants.
      Une autre petite flamme à entretenir…

      Etre mère au foyer, c’est être Pyromane

  3. Beaucoup pensent en effet qu’être mère au foyer est une solution de facilité, alors qu’en réalité c’est un vrai choix de vie auquel la femme devrait peser le pour et le contre avant de s’y investir. Tu as bien décrit dans ton article les points positifs et négatifs, et comme tout métier, la femme doit choisir de rester à la maison en toute connaissance de cause. Pour ma part, je me cherche actuellement un travail que je pourrai faire de chez moi, histoire de combiner vie professionnelle et vie de famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge