Les rythmes scolaires qui tuent les parents

Cette année, l’école a vraiment transformé mes enfants en démons.

Lou et Léo, du haut de leurs 4 ans, viennent d’entrer en moyenne section de maternelle.

Dans notre petit village, les écoles sont à la semaine de 5 jours, et en moyenne section, les enfants  ne font plus de sieste.

J’imagine que tu vois à peu près ou je veux en venir…

Depuis cette rentrée, nos enfants ne sont plus les mêmes. Ils sont exécrables.

Ils sont horribles, insolents, font tout (absolument tout) pour nous faire hurler.

Je suis comme tous les parents.

A la fin de la journée, j’ai envie (et besoin) de tranquillité, d’absence de conflit. J’ai envie d’un cocon doux et moelleux.

Ça m’est impossible.

 

Quand je rentre le soir, MamanTrucs est épuisée. Evidemment, elle passe sa journée a courir après le temps.

Entre son emploi du temps chargé et Lia, elle n’a pas de temps pour elle.

Elle va chercher les enfants à la sortie de l’école et le calvaire commence.

Hurlements dans la voiture. Lou embête Léo et inversement…

Contrainte et forcée, elle tente de les gérer au mieux (ce qui est impossible également)

Je rentre le soir entre 18 et 19h pour trouver un foyer sous haute tension.

Deux petits diables exténués, insolents et désobéissants autant que possible prennent la place de nos enfants TOUS LES SOIRS depuis la rentrée.

Je ne peux rien reprocher à MamanTrucs. Elle fait de son mieux. Et je suis prêt à parier que je gérerais beaucoup moins bien à sa place.

J’aimerais l’aider bien plus mais avec ma jambe en mousse, c’est compliqué. Et pour être honnête, je ne suis pas vraiment dans mon assiette ces derniers temps (ce que madame doit supporter en plus du reste…)

 

J’ai donc deux choses à relever tout de suite:

  1. Merci au ministère de l’éducation d’imposer des rythmes complètement irréalistes pour des enfants de 4 ans (et de changer d’avis tous les ans parce que c’est plus fun). J’avoue que je ne me sentais pas du tout touché par le sujet jusque là mais clairement parfois il faudrait peut-être consulter les principaux intéressés avant de faire de nos vies un enfer…
  2. Merci aux parents bienveillants (caricaturaux) qui diront que c’est normal. Que nos enfants font une décharge émotionnelle et qu’il faut l’accueillir avec calme et sérénité. C’est au dessus de nos forces (comme pour tout parent qui n’est pas un putain de connard psychorigide qui croirait avoir la vérité absolue sur tous les êtres humains miniatures peuplant cette vaste planète que nous sommes allègrement en train de défoncer à grand coup de besoins technologiques complètement artificiels comme un téléphone à 1200 balles qu’évidemment ils ont dans la poche… je crois que je suis en train de m’égarer quelques peu…)

Tu l’auras compris, on est un peu au bout du rouleau depuis cette rentrée.

Trop de bouleversements, trop de cri, trop de doutes, trop de tout.

Un peu de repos nous ferait du bien. J’ai l’impression qu’on s’enlise et que tout ce met en place pour nous tirer vers le fond.

 

« Tu te rends compte que tu ne parles que de toi là ? »

Evidemment ! Mais je ne peux pas être impartial. Je vois le point de vue des parents qui subissent cette situation.

Nous sommes des parents. Nous restons des Humains. On a beau faire de notre mieux, on a tous nos limites…

 

Je me sens fatigué, vide.

Je ne suis sans doute pas le seul…

Comments

Commentaires Facebook

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Chez nous les moyennes section ne font plus la sieste mais seulement à partir du mois de mai… Le temps de se faire au rythme et nous sommes passé à la semaine de 4 jours et je comprends bien à quel point ça doit être intenable!
    Un enfant fatigué, il n’y a pas pire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge