L’allaitement – cachez ce sein !! ou pas…

Avant que les jumeaux ne naissent, nous avions déjà évoqué le sujet de l’allaitement avec MamanTrucs. Certains se posent la question. C’était une éventualité…

A l’époque, je n’avais pas réellement d’avis sur la question.

En fait, si !

J’espérais secrètement ne pas me confronter à la situation.

Concrètement, le fait que ma femme soit obligée de déballer ses loches pour nourrir nos enfants ne m’enchantait pas des masses…

 

photo d'allaitement

photo d’allaitement par Lucile Ortega Photographe

Avant de me faire huer par la leche league, détendez-vous les filles, ça va mieux depuis…

Perception de l’allaitement et de la femme

Disons que c’est une question de perception.

Pour vous, les femmes hein ! Jusqu’ici t’as compris que j’étais un homme … non ? ah ! Elle a pas compris…

Bon donc pour vous les femmes, les attributs féminins que sont vos seins ont toujours été là et vous avez votre perception de ceux-ci.

Pour certaines, leur fonction première est l’allaitement, pour d’autres, c’est un attribut avant tout sexuel.

En tant que mec, j’ai toujours vu les poitrines des femmes uniquement comme attributs sexuels (eh ! sauf ma mère, ma sœur, mes tantes, cousines… arrêtes de me soûler à un moment là par contre ! T’as compris quand même ! Fait pas du mauvais esprit !)

Et dans ma tête, pour la plupart des mecs, c’est comme çà (tant qu’ils touchent pas à ma mère, ma sœur… je te la refait pas.)

Je ne peux pas combattre ton indignation face à cette pensée. Mais c’est une réalité.

Les hommes et les femmes ne sont pas élevés de la même manière et la société nous formate pour penser tous de la même façon.

Regarde l’image de la femme dans les médias !!

l'image de la femme dans la pub

l’image de la femme dans la pub

On est sensé être des gros cons fans de grosses voitures (à défaut d’avoir des p’tites b…) et bourrés de testostérone. Et vous de belles plantes poitrines en avant et QI en arrière (voir des fois juste le corps ça suffit… c.f. photo précédente)

C’est déplorable me diras-tu… tu/vous, on s’en fout

Les choses ont changés

Il s’avère qu’avec la prématurité, l’allaitement a été compromis. Il était difficile de mettre en place un allaitement avec les aller-retour en néonat…

MamanTrucs tirait son lait mais pas de mise au sein possible.

Ça m’a peiné pour elle à vrai dire car l’allaitement avait fini par lui tenir à cœur.

Personnellement, j’appréciais de donner le biberon (même à 3h du mat…) même plusieurs fois par nuit.

Pour l’allaitement, on était pas prêt… surtout moi en fait.

Et puis la conception de Mam’zelle Bulle (par F.I.V. à nouveau bien sûr) s’est présentée et le sujet de l’allaitement est revenu avec elle.

MamanTrucs m’avouait alors que cet allaitement manqué faisait parti de ses regrets.

Ce coup-ci, elle allaiterait quoi qu’il arrive et que je sois d’accord ou pas.

J’étais fier de sa conviction (même si ça froissait un peu mon orgueil)

Et puis, j’ai commencé à prendre du recul et à lui faire confiance. Après tout, je connais ma femme et sa pudeur.

On est pas responsable de l’état de pensée des autres en fait…

Je parle d’allaitement en public là.

Les gens que ça gène ont juste une forte sexualisation du corps de la femme. Ils prennent ça comme une exhibition…

Dans mon cas, il y a eu un basculement mental à un moment. Comme une sorte de déclic. Je ne saurais dire pourquoi.

Ma perception de ma femme s’est un peu modifiée…

Jusque là, MamanTrucs portait les étiquettes de « compagne », « partenaire sexuelle » mais aussi « maman ».

Et d’un coup, cette dernière a pris plus de place, peut être à la hauteur de son implication dans cette grossesse…

Ma perception des mamans allaitantes en général en fût modifiée. Je me suis pris d’empathie pour elles.

Comme je le disais plus haut, les femmes allaitantes ne s’exhibent pas, elles allaitent…

Le regard des autres

En fait, je m’aperçois de la pression énorme qui est mise sur leurs épaules.

C’est terrible quand même.

Je comprends que cette position puisse être inconfortable.

En tant que parents, on est toujours tiraillés entre plusieurs discours contraires :

  • laisse le pleurer VS tu le laisses stresser…
  • Ne le prends pas dans les bras VS Il a besoin de toi…

Mais en tant qu’allaitante :

Tu seras une bonne mère si tu allaites VS tu es une pute topless en pleine ville…

Un peu extrême, n’est-ce pas ?

Et puis, je me suis rappelais d’un de mes credo récurrents, je m’en rappelle quand le monde extérieur me parait trop hostile…

Tu n’es pas responsable des émotions des autres. Tu n’es responsable que des tiennes.

C’est là d’où vient pas mal d’incompréhension en fait. (sur ce sujet ou un autre d’ailleurs…)

Quand deux parti se confrontent sans se comprendre, c’est souvent qu’ils ne parlent pas sur le même registre.

Exactement ce qui se passe avec les pour et les contre allaitement.

Les pro-allaitement parlent de manière rationnelle :

  • des effets bénéfiques de la transmission d’anticorps
  • du lait maternel s’adaptant aux besoins de l’enfant
  • du côté naturel de l’allaitement (le lait de vache pour les veaux, le lait d’humain pour les humains)
  • (émotionnel) La sensation de plénitude de faire ce qui est le mieux

Les contre-allaitement parlent émotionnellement

  • d’exhibitionnisme
  • de pratiques choquantes
  • de liberté de la femme… (WTF !! Tu brises leur liberté en leur interdisant cette « pratique choquante »)

Accessoirement, toutes ses émotions agressives viennent de leur dégoût d’eux-même pour les pensées déplacées qu’ils ont envers ces mères… un rapport avec la leur peut-être… (Freud ! Ta gueule ! )

Bernard Werber

Dans ces cas là, il n’y a pas vraiment de débat possible.

Alors n’écoutes personne et dis-toi juste que tu as raison !

Rappelles-toi :

Tu n’es pas responsable des émotions des autres. Tu n’es responsable que des tiennes.

Alors tu peux certes prendre un lange pour te dissimuler un peu ou pas. C’est à toi de choisir.

Comme je te le disais, mon regard à changé.

Je ressens plus de la tendresse et de la curiosité aussi.

J’aimerais TELLEMENT comprendre comment ça marche… (mais je ne suis pas médecin)

 

J’imagine que tu as dû souvent te heurter à ce genre de débat sans fin et sans vainqueur…

Racontes-moi ! Tu as réussi à en convaincre quelques uns ?

Comments

Commentaires Facebook

Pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. Ici deux allaitements, 1er jusqu’à 7 mois 1/2, 2d tjrs en cours à 8 mois 1/2. J’ai toujours allaité partout, mais tjrs cachée. Même par ces fortes chaleurs je met un voile sur ma poitrine (pourtant petite, on ne verrait rien sans ça). C’est pour moi un respect des autres qui se sentent mal à l’aise sinon. Alors pour ne pas choquer et pour le bien-être de tous je préfère faire en ce sens. Je précise que personne dans mes amis ou ma famille n’a allaité, ils ne comprennent pas bien notre intérêt pour l’allaitement.
    Mais nous sommes fiers d’en être là et de partager ces beaux moments

  2. Merci pour cet article, c’est vraiment sympa d’avoir l’avis d’un papa 🙂
    J’ai allaité aussi mais très peu de temps pour mes deux filles.

  3. Merci pour cet article, je suis maman solo allaitante dun loulou de 34 mois, donc avoir la vision d’un homme est importante.
    Bravo à vous de soutenir votre femme.
    Moi perso jallaite partout, course, magasin, église, dans la rue, parc… Mon fils a faim, veux être rassuré, à peur, je suis là pour lui.
    J’ai écrit ya pas longtemps un article sur les réflexions que j’ai pu avoir d’on une « que je draguait les hommes des autres femmes en allaitantes.. ». WTF..

    • Draguer en allaitant… ils sont sérieux les gens ?
      Si le gars regarde, ce n’est donc pas de sa faute mais de la tienne.
      C’est vrai. J’oubliais qu’on a pas de volonté…

  4. Lilly Concurium

    J’adore vraiment votre article !! Pas toujours facile pour les hommes de se sentir impliqué et/ou de soutenir leur compagne dans ce choix :/ Maman solo et allaitante depuis 16 mois et l’allaitement en public à été une étape très difficile pour moi surtout  »face » aux hommes, leurs regards ou les paroles parfois blessantes. Aujourd’hui je m’en fiche et je suis épanouie. Convaincre n’est pas toujours facile mais je n’ai jamais dis mon dernier mot ^^

    • Le souci est de savoir ce qui est le plus important pour toi (Oui, on se tutoie hein, c’est plus cool):
      « Comment les autres te voient » ou « comment tu te vois »
      Il est dur de ne pas se laisser envahir par les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge