Jeudis éducation : As-tu un chouchou ?

les jeudis éducation de wondermomes.fr

 

Avec cet article, je participe à l’événement de Valérie du blog wondermomes.fr : Les jeudis éducation.

Tous les jeudis, wondermomes nous pose une question dans le domaine de l’éducation. Un excellent rendez-vous propice à l’échange et qui nous donne des astuces pratiques pour notre vie de parents. Si tu veux voir les sujets déjà abordés (une cinquantaine déjà), clique ici.

Aujourd’hui, elle nous pose une question qui me paraissait simple mais pas tant que ça :
As-tu un chouchou ? Comment cela se manifeste-t-il ? Comment est-ce ressenti par tes enfants ?

Jusqu’à maintenant, j’ai toujours pensé faire attention à ne pas favoriser l’un ou l’autre de mes enfants.

Je ne pense toujours pas que j’aime plus un enfant que l’autre. Je les aime différemment. Chacun a ses besoins que je m’applique à combler de manière adéquate (quand je suis assez disponible).

Ce sujet me turlupine un petit peu. J’ai donc demandé à « MamanTrucs » ce qu’elle en pensait…

Je suis tombé de haut…

A vrai dire, les relations que j’ai avec mes deux enfants (jumeaux de 2 ans depuis peu) sont vraiment différentes.

J’ai réalisé que je réprimandais plus souvent ma fille que mon fils.

C’est vrai…

C’est surement dû à plusieurs facteurs. Attention ! Je ne me cherche pas d’excuse ici. J’essaye de me comprendre un peu.

J’ai surement des bagages psychologiques qui font que je réagis différemment.

Ma fille est peut-être un plus fort déclencheur que mon fils.

Léo est d’un tempérament calme, plutôt coquin, câlin,  dans l’interaction mais parfois grincheux. Il me réclame parfois trop d’attention. A la moindre contrariété, il veut un « câlin papa » (ce qui ne me déplaît pas bien que j’aimerais souffler des fois).

Lou est plus indépendante. Elle joue plus volontiers seule. Elle sait aussi être câline et charmeuse. La vraie différence, c’est la difficulté que nous avons à l’endormir (l’après-midi ou la nuit), ses terreurs nocturnes et autres cauchemars à toutes heures de la nuit.

A l’écrire, je me rends compte à quel point c’est monstrueux de penser comme ça.

Je sais que ces choses ne sont pas volontaires. Lou ne nous attaque pas, elle exprime des besoins et des tentions.

Pourtant, je prends ça personnellement (c’est instinctif). Parfois, j’arrive à me dire qu’elle nous manipule.

C’est sans doute de son âge.

Du coup, je me rends compte que je m’énerve plus facilement avec Lou.

Et autre conséquence collatérale, j’ai l’impression que Léo a le « syndrome du second enfant ». Il se fait plus discret car on a trop à faire avec sa sœur.Il a toujours eu ce tempérament plus discret.

En même temps, il tente d’attirer l’attention à lui aussi à travers ces moments grincheux et il s’affirme face à sa sœur. Il s’oppose.

Je ne considère pas Léo comme mon chouchou. J’ai aussi des moments agréable avec Lou. Tout ceci me perturbe en fait.

 

Comme je le disais, cette question me paraissait simple mais c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Et toi ? As-tu l’impression d’avoir un chouchou ?

 

Voici les articles des autres participants au jeudi éducation d’aujourd’hui :

Sur le thème du chouchou :

Sur un autre thème :

 

 

L’ENFANT « PRÉFÉRÉ », EST-CE UNE BONNE PLACE ?

Comments

Commentaires Facebook

Pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. C’est une excellente question…. Je ne pense pas avoir de chouchou… mais je suis sûre que si je pose la question aux principaux concernés, ils me diront que oui et que ce n’est pas eux….ils ont chacun leur personnalité et forcément je m’adapte à eux…et je suis dingue d’eux

  2. Chaque enfant est différent et j’imagine qu’on les aime chacun à leurs façons (ma puce est fille unique alors cela ne se pose pas)
    Tu pourras retrouver mon article sur le sujet par ici si ça te dit 🙂 http://bullesdeplume.blogspot.fr/2015/05/chouchou-or-not-chouchou.html?showComment=1432293040121#c4161801221403462745

  3. Impressions et culpabilité, c’est pas bon quand on est parent ! Trouver du temps de qualité avec chacun peut parfois redresser la situation, améliorer la relation et changer le comportement de l’enfant (testé et approuvé ici, c’est pour ça que j’ose t’en parler). Courage !

  4. Ping :Mon chouchou préféré - WondermomesWondermomes

  5. Ping :L'impossible question de l'enfant préféré pour une Maman de Jumelles - Twins And Us

  6. panattoni cathy

    Franchement, je ne trouve pas du tout que tu es un chouchou..
    Les enfants sont differents et c est naturel que tu repondes à la demande de chacun d entre eux.. Mon fils a demandé plus d attention que sa soeur..pour des tas de raisons…. et même s ils ont 3 ans d écart, en aucun cas j avais un chouchou.. Nous les avons élevé de la même manière, ils ont mangé les mêmes aliments pourtant un mange de tout, l autre est plus selectif… Les filles sont souvent plus sournoises, malicieuses et charmeuses quand elles sont petites mais aussi quand elles sont grandes.. 😉

  7. Oui je comprends ta situation, je suis confronté à peu de chose près au même cas de figure.
    Ma canaille est de nature paisible. La seule chose qui peut le rendre irritable c’est quand la Tétine est bouchée et que le lait ne sort plus
    Ma fripouille, quand à lui est « un peu » plus dans le son. II est tout aussi adorable que son frère simplement son mode d’expression est le crie. Ils n’ont que 6 mois, je les aime tout autant et suis tout autant triste en leur absence. Simplement, je me rends compte que je m’agace toujours plus vite des pleurs de ma fripouille (plus fort, plus aiguë). Je sais que quand il commence j’aurais des acouphènes après l’avoir calmé et, de fait, je suis déjà sur la défensive… Avec un bébé de 6 mois, dont les seuls moyens d’expression sont les cris et les pleurs… Mère indigne !

  8. Tu parles d’ « impression », et c’est vraiment cela:
    l’un des enfants a le sentiment d’être/ne pas être le chouchou, et le parent a l’impression de faire des différences; mais nous ne le voulons pas bien évidemment 😉
    Mon article est ici:
    http://wp.me/p4l7cL-SY
    j’ai déjà rajouté le tien ; au plaisir de prochaines lectures!

  9. Ping :[Les jeudis éducation] Avoir un chouchou | Poucelimama

  10. Ping :Mais t’as forcément un chouchou !? | Reggio & Twins

  11. Question tellement dure ! Je pense surtout qu’on ne peut pas aimer 2 personnes/enfants de la même manière: nos gestes, parole et actions seront donc forcément différents en fonction de chaque enfant.
    J’ai eu la même chose que toi avec mes jumeaux quand ils étaient petits, j’ai beaucoup culpabilisé, et du coup, j’ai inversé la tendance à l’extrême sans même m’en rendre compte!
    Tout ce que je peux te dire, c’est que tout change, les caractères des enfants aussi. Les miens se sont transformés vers 5/6 ans, et l’enfant calme est devenu le super excité 🙂

  12. courage, ce n’est pas évident c’est sur
    après avoir une tension à cause de l’enfant qui ne dort pas je connais
    mon fils de presque deux ans ne fait toujours pas ses nuits et franchement la journée je n’ai parfois aucune envie d’allé en plus jouer avec lui ou de l’avoir toute la matinée collé dans mes bras…
    c’est surtout l’épuisement qui nous fait ressentir ça
    même si au fond on aime follement notre enfant

    si déjà tu te pose la question c’est une bonne chose, c’est que tu te remet en question pour faire au mieux 😉

    • Le pire c’est qu’ils ont fait leur nuit en 4 et 6 mois. Pendant un temps ça a été (jusqu’à plus d’1 an).
      C’est après que ca s’ est corsé…

  13. Ping :Ai-je un chouchou ? [Jeudis Education] | noahdecajou

  14. Ping :Papa BlogueurL'enfant "préféré", est-ce une bonne place ? - Papa Blogueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge