Eviter une grossesse non-consentie

Cet article est en réponse à de nombreux messages lus sur des forums parentaux.

Beaucoup de futur père ou nouveaux pères écrivent “Je ne voulais pas d’enfant. Elle est enceinte et veut le garder.”

Un enfant ne devrait pas être une mauvaise surprise ni être imposé d’ailleurs.

1) Avoir un enfant devrait toujours être un choix.

C’est un engagement réel qui ne se prend pas à la légère.

Le cas contraire serait le meilleur moyen de leur offrir une vie de merde.

Voici quelques mauvaise raisons de faire un enfant :

  • faire un enfant pour consolider son couple (un enfant ne soude pas le couple, il le met à l’épreuve)
  • faire un enfant pour prouver ton amour… (un enfant n’est pas une preuve…)
  • faire un enfant pour retenir ton conjoint (le retenir par culpabilité est la pire des idées, il/elle te quittera à long terme…)

Heureusement, il suffit juste de se mettre d’accord pour éviter tout ça…

2) Faire un enfant d’un commun accord (situation optimale)

Cela permet de balayer quelques éventuelles difficultés.

Les enfants méritent tous d’être des enfants désirés par des parents aimants et conscients de leurs choix.

Je pense que si tu deviens parent, c’est pour donner les meilleurs chances à ton enfant.

On dit “donner la vie” mais quelle vie veux-tu lui offrir ?

3) Homme/Femme Mode d’emploi

Sur le plan de la procréation, les hommes et les femmes ont des rythmes bien différents.

Quand l’un veut un enfant depuis des années, l’autre se prépare doucement à cette éventualité depuis peu.

D’ailleurs les rôles ne sont plus vraiment aussi définis qu’avant.

“Ma chérie ! Tu as oublié ta pilule à la maison ? C’est pas si grave !

  • Non mais tu déconne ??!! Pas moyen que je tombe enceinte maintenant !”

Ce que j’entends par là, c’est que chacun doit être au point avec ces sentiments et sa façon de voir l’arrivée d’un enfant. Et surtout, chacun doit connaître l’avis de l’autre.

4) Les mots évitent les maux

Une seule solution pour éviter tout quiproquo : en discuter à tête reposée.

Il faut commencer par en savoir un peu plus sur soi-même.

Où en es-tu exactement ? Est-ce que tes peurs sont surmontées ou pas ?

Suis-je vraiment prêt à assumer la responsabilité d’un enfant?

 

Si tout cela ne pose pas de problème, il est temps de te renseigner sur ce que veut ton partenaire de vie.

Ben oui ! On fait pas un bébé tout seul… (enfin sauf pour Jean-Jacques Goldman)

 

A ce stade, ça permet à ton/ta conjoint(e) de se poser la question si ce n’est pas déjà fait.

Quelques conseils s’imposent.

 

Conseil n°1 : Laisse lui le temps de se faire à l’idée. Même si ça te parait long, c’est un temps nécessaire.

 

Conseil n°2 : Ne lui mets pas la pression.  On ne force pas la main sur une décision de vie.

 

Conseil n°3 : Tu peux l’aider, en parlant, à surmonter certaines de ses réticences.

 

Je considère que faire un enfant c’est comme une sorte de mariage.

Cela doit être fait “librement et sans contrainte”.

5) A toi de jouer

C’est à deux qu’on fait un enfant.

A deux qu’on l’assume.

A deux qu’on l’élève.

Alors si tu ressens en toi un besoin de (p)maternité, va en parler à la seule autre personne concernée…

Si tu penses ne pas être prêt aussi, dis-lui.

C’est le seul moyen d’éviter les mauvaises surprises…

 

Allez ! Je t’aide un peu…

Si tu ne te sens pas prêt, partage cet article sur le mur de ton compagnon…

Au moins le message sera passé et ça permettra d’entamer une discussion.

Comments

Commentaires Facebook

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge